humour


"L‘air c’est beau,

en même temps tu peux pas le voir,

c’est doux et tu peux pas le toucher…

 

L’air c’est un peu comme mon cerveau. "

 

_________
Jean-Claude Van Damme

Lorsque l’on demandait à René Goscinny quel personnage d’Astérix avait sa préférence, le scénariste répondait sans hésiter :

"Obélix, car c’est celui qui a le plus de facettes, le plus de traits de caractère différents".

Naïf, brutal et psychologiquement fragile, Obélix est une figure enfantine, dont la logique déconcertante nous renvoie sans cesse à l’histoire de notre propre développement.

Et s’il fallait prendre ses mots d’enfant au sérieux ?

Obélix l’enfant, Obélix le naïf, pourrait bien être alors, contre toute attente, le meilleur des guides, dans les méandres des logiques irréductibles qui hantent le développement de la personnalité.

Avec son nouveau livre "Le complexe d’Obélix", l’auteur Nicolas Rouvière,  suggère que la psychanalyse peut apporter un nouveau regard sur Obélix et ses relations aux autres, ainsi que le fonctionnement du village gaulois.

Ecoutons encore Goscinny :

« Je n’essaie pas de faire d’Obélix un personnage bête. Je le considère plutôt comme un adulte avec des réactions naïves de très jeune enfant. Mais n’oubliez pas que le but essentiel du personnage est de faire rire… »

Le complexe d'ObelixDe fait au delà de ses contradictions propres (cette masse imposante renfermant un enfant capricieux) et de son opposition comique avec son partenaire (Obélix, le gros bêta contre Asterix, le petit malin), Obélix évolue sensiblement au point de dépasser sa caractérisation de départ.

A travers ce personnage très sympathique, le dogme de la psychanalyse essaye de nous montrer que c’est donc la sortie du stade infantile et la construction de l’identité qui sont problématiques…  et que Nicolas Rouvière résout en donnant à l’épisode fondateur des origines d’Obélix, la fameuse chute dans la marmite de potion magique, la signification d’une nouvelle naissance symbolique…

Comparable à la liturgie du baptême dans la religion catholique, la plongée dans la marmite de potion magique est un épisode fondateur faisant de Panoramix un figure paternelle, qui apparait comme la première étape vers la sortie du narcissisme infantile…

Ainsi, c’est toute une filiation symbolique qu’analyse et reconstitue Nicolas Rouvière. Il décortique ainsi les rôles que joue les différents personnages (le druide, le barde, le chef) et les institutions qui régissent la vie du village.

Le portrait du personnage d’Obélix et sa lecture psychanalytique ne sont du coup jamais détachées d’une vision sociale et anthropologique de l’univers de la série. L’ouvrage se place aussi vers une perspective de mise en crise de l’individu au sein de la société, qui, par le biais de l’humour et de la caricature, fait passer une critique de l’individualisme, du capitalisme, des utopies politiques ou encore de la psychanalyse elle-même.

On peut rester largement sceptique à ce genre de grilles de lecture appliquées à des œuvres de la culture populaire. Et même ne pas y adhérer, et avoir une opinion différente, mais cela serait passer à côté d’analyses souvent… originales et étonnantes.

« Ils sont fous ces humains ! » finit-il par conclure.

Et c’est vrai,  peut-être Obélix a-t-il raison.

Peut-être vivons nous tous avec une folie intérieure, que nous contrôlons jusqu’à un certain point.

Notre esprit serait un outil aussi bien utile que destructeur, à nous de faire attention à lui…

Et vous, quelle est votre opinion ?

______

L’auteur : Nicolas Rouvière est maître de conférences à l’université Grenoble 1 (ESPE), où il travaille sur la littérature de jeunesse et la littérature populaire. Auteur de plusieurs ouvrages sur la bande dessinée, il a publié notamment Astérix ou la parodie des identités (Flammarion, 2008) et Astérix ou les lumières de la civilisation (Puf, 2006), qui a obtenu le prix Le Monde de la recherche universitaire.

______

Table des matières du livre "Le complexe d’Obélix"

de Nicolas Rouvière, aux édition PUF :

Préface d’Anne Goscinny

PREMIÈRE PARTIE : LA FIXATION INFANTILE

CHAPITRE 1 : LES RETARDS D’OBÉLIX
1 ) Oralité et agressivité
2 ) Le menhir, du stade anal au stade phallique
3 ) Idéfix, le compagnon de l’enfance
4 ) Obélix apprenti linguiste
5 ) Le principe de non-contradiction
6 ) « Ils sont fous ces Romains » : l’égocentrisme infantile
7 ) L’avènement du pouvoir de désigner

CHAPITRE 2 : MALAISE DANS LA FILIATION
1 ) Les ennuis d’Obélix
2 ) Pépé et l’ancêtre : l’anti-Obélix
3 ) L’enlacement avec l’image maternelle
4 ) La chute dans la marmite : une naissance au principe du Père
5 ) Le collage à la marmite

CHAPITRE 3 : OBÉLIX ET LES MARQUES DE LA SECONDE NAISSANCE
1 ) Le ventre, le menhir et les baffes
2 ) Idéfix, le gardien du lien aux racines
3 ) Le « sang-lier », un emblème généalogique
4 ) La potion magique : une intégration assumée du manque

DEUXIÈME PARTIE : « ILS SONT FOUS, CES HUMAINS »

CHAPITRE 1 : LA LOGIQUE NARCISSIQUE
1 ) La divination, piège du moi idéal
2 ) Obélix et les femmes
3 ) Le narcissisme au pouvoir : un danger social

CHAPITRE 2 : LE DÉSIR MIMÉTIQUE
1 ) Détritus et le pouvoir de la calomnie
2 ) Obélix chef d’entreprise : la vanité d’être important
3 ) Le bouc émissaire, une solution à la crise mimétique ?
4 ) Assurancetourix : un faux bouc émissaire
5 ) La subversion du rapport au tiers

CHAPITRE 3 : LA RÉGRESSION PULSIONNELLE
1 ) Les Normands et l’opacité corporelle
2 ) Le corps-objet
3 ) La régression de l’acte langagier à l’acte meurtrier
4 ) La critique du mimétisme d’apprentissage
5 ) La critique de l’accès victimaire à la raison

TROISIÈME PARTIE : LE PARCOURS DE LA RAISON

CHAPITRE 1 : LA DIVISION DU SUJET
1 ) La symbolisation du corps
La baffe, une expulsion de la matière
Le corps comme théâtre de signes
2 ) La séparation du mot et de la chose
L’accès à l’arbitraire du signe
3 ) La division spéculaire
Se séparer de son image
Obélix acteur-miroir

CHAPITRE 2 : LA FONCTION PARENTALE DU VILLAGE
1 ) La tripartition du druide, du barde et du chef
Le druide : l’institution du lien au corps
Le barde : l’institution du lien au langage
L’adage du chef : l’institution du lien à l’image
2 ) Le village gaulois : une structure « sanctualisante »
La question du sacré
La réaction fondamentaliste

CHAPITRE 3 : LA CRITIQUE DE L’INDIVIDUALISME CONTEMPORAIN
1 ) Le Living Theatre d’Éléonoradus : une utopir anarchiste
2 ) Le spectre de l’enfant-problème
Une fausse indépendance : l’exemple de Goudurix
Une sourde sécession culturelle : Gracchus Quiquilfus
La fabrique politique du client-roi
Pépé, une figure de l’enfant-roi ?
3 ) La critique du « dépannage psy »
Le dualisme behavioriste individu-société
Le dualisme patient-thérapeute
Une représentation problématique du principe du Père
Vers une mise en perspective historique des maladies psychiques

Conclusion
Bibliographie

 

Source : "Le complexe d’Obélix", de Nicolas Rouvière, édition PUF, juin 2014

7 questions pour savoir si cet ouvrage vous concerne :

  1. vous expliquez à votre entourage que vous ne savez pas précisément pas pourquoi vous avez été quitté(e)
  2. Au fond de vous, vous avez une idée précise de la réponse, mais l’avouer fait trop mal
  3. Vous n’en êtes pas à votre première rupture, et vous commencez à vous demander si vous arriverez un jour à former un couple stable
  4. Vous vous sentez capable de faire n’importe quoi pour reconquérir votre âme soeur
  5. La douleur de la rupture vous parait insurmontable
  6. Vous pensez que votre cas est unique, et que personne ne peut comprendre ce que vous traversez en ce moment
  7. Vous n’imaginez pas un instant que la lecture d’un livre puisse vous soulager !

je-me-suis-fait-larguer«Je me suis fait larguer», de Basil Bernard, est l’un des seuls nouveaux ouvrages sur la rupture qui ne vous fasse pas de fausses promesses irréalistes comme «récupérez votre ex en 30 jours» ou «faites le/la ramper à vos pieds»

Ce livre vous propose au contraire une rencontre avec vous-même. Et d’examiner en détail le dénominateur commun de tous vos problèmes dans la vie :

Vous.

Voici ce que vous apprendrez à sa lecture :

il vous expliquera pourquoi la rupture est irréversible, et vous en convaincra afin d’avancer.
Vous comprendrez les nombreux bénéfices à tirer de votre «coming-out», et affirmer enfin qui vous êtes vraiment.
Vous identifierez les routines désastreuses au sein d’un couple.
Vous comprendrez pourquoi la solitude est votre meilleure alliée.
Vous découvrirez un mot magique dont vous ignorez le pouvoir.

Vous saisirez au vol l’opportunité extraordinaire que représente la rupture pour changer de vie complètement, et la réussir.
Vous prendrez exemple sur les personnes les plus inattendues.
Vous ferez votre mea culpa et en sortirez grandi(e).
Vous arrêterez d’être trop gentil sans rien recevoir en échange.
Vous puiserez en vous des ressources que vous ne soupçonnez pas, et qui existent pourtant.

Dans un discours émaillé de blagues de potache et de perles littéraires, l’auteur Basile Bernard ose la métaphore éculée du ficus qu’on oublie d’arroser… Il manie avec brio l’idée plus acrobatique du couple côté en bourse.

Il traite légèrement de sujets graves. Prend le lecteur comme complice. S’adresse à lui sur le ton de la conversation.

Basile Bernard a maintenant 36 ans, et est un heureux père de deux enfants. Son ouvrage sur la reconstruction narcissique post-rupture a été écrit durant l’été 2012 sur la base d’emails écrits fin 2011.

Je vous recommande cet ouvrage même si vous n’avez récemment largué personne. Même si vous ne vous êtes pas fait larguer depuis longtemps.

 

Sources: «Je me suis fait larguer», de Basil Bernard, éditions Eyrolles, et le site de l’auteur "je-me-suis-fait-larguer.fr"

CLIENT : Oui ? Le service Clientèle ?
EMPLOYÉ : Oui, bonjour ! Que puis-je faire pour vous ?
C : En révisant mon système, j’ai trouvé un logiciel appelé AMOUR, mais je ne sais pas comment il fonctionne. Pouvez vous m’aider ?
E : Bien sûr ! Mais je ne peux pas vous l’installer. Vous devrez le faire vous même. Je vous donnerai les instructions par téléphone, d’accord ?
C : Oui, je peux essayer. Je ne me connais pas beaucoup en informatique, mais je suis prêt à l’installer maintenant. Par où dois-je commencer ?
E : Le premier pas est d’ouvrir votre COEUR. L’avez-vous trouvé ?
C : Oui, voilà. Mais il y a plusieurs programmes qui tournent maintenant. Est-ce qu’il a un problème pour l’installer pendant qu’ils continuent ?
E : Quels programmes ?
C : Un petit instant, je regarde. PEINE PASSEE.EXE, BASSE ESTIME.EXE, COLERE.EXE et RESSENTIMENT.COM tournent à ce moment.
E : Pas de problème. AMOUR effacera automatiquement PEINE PASSEE.EXE de votre système d’exploitation actuel. Il se peut qu’il reste dans le disque dur, mais il n’affectera plus d’autres programmes. AMOUR finira par remplacer BASSE ESTIME.EXE avec un programme incorporé appelé HAUTE ESTIME.EXE. Cependant, vous devez désactiver complètement les programmes
COLERE.EXE et RESSENTIMENT.COM. Ces programmes empêchent l’installation correcte de "AMOUR". Pouvez vous les arrêter maintenant ?
C : Je ne sais pas comment. Pouvez-vous me dire comment les arrêter ?
E : Avec plaisir. Allez au menu DEMARRER et activez PARDON.EXE. Exécutez-le autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que COLERE.EXE et RESSENTIMENT.COM soient complètement effacés.
C : C’est fait ! AMOUR a commencé à s’installer automatiquement. Est-ce normal ?
E : Oui. Vous aurez bientôt un message disant que AMOUR sera actif aussi longtemps que COEUR subsiste. Avez-vous ce message ?
C : Oui, je l’ai ! Est-ce que l’installation est finie ?
E : Oui, mais souvenez-vous que vous n’avez que le programme de base. Vous devez maintenant commencer à vous connecter à d’autres COEURS pour recevoir des actualisations.
C : Oh là là ! Je reçois un message d’erreur. Qu’est-ce que je fais ?
E : Que dit le message d’erreur ?
C : Il dit : "ERREUR 412 – PROGRAMME NON ACTIF EN COMPOSANTES INTERNES". Qu’est-ce que cela veut dire?
E : Pas de panique ! C’est un problème courant. Cela signifie que "AMOUR" est configuré pour l’exécution avec des COEURS extérieurs, mais n’a pas été exécuté dans votre propre COEUR. C’est une étape un peu complexe de la programmation, mais dit en mots simples, cela veut dire que vous devez "AIMER" votre propre système avant de pouvoir "AIMER" les autres.
C : Alors, que dois-je faire ?
E : Pouvez-vous localiser le logiciel "AUTO ACCUSATION" ?
C : Oui, je l’ai.
E : Formidable. Vous apprenez vite !
C : Merci.
E : De rien. Cliquez dans les fichiers suivants pour les copier dans votre répertoire COEUR : AUTO-PARDON.DOC, AUTO-ESTIME.TXT, VALEUR.INF et RÉALISATION.HTM. Le système remplacera tout fichier incompatible et activera une restauration de tout fichier défectueux. Egalement, vous devez effacer AUTO-CRITIQUE.EXE de tous vos répertoires, et vous pouvez effacer tous les
fichiers temporaires de la corbeille, pour vous assurer qu’il soit totalement effacé et ne puisse jamais se réactiver.
C : Compris ! Hé ! MON COEUR est en train d’activer des fichiers très jolis ! SOURIRE.MPG s’active sur le moniteur et indique que CHALEUR.COM, PAIX.EXE et BONHEUR.COM se copient dans mon répertoire COEUR.
E : Cela indique que "AMOUR" est en train de s’installer et de s’exécuter.
Maintenant vous pouvez vous débrouiller par vous-même. Encore une chose, avant de vous quitter…
C : OUI ?
E : AMOUR est un logiciel gratuit. Assurez-vous de le donner, avec tous ses modules, à toute personne que vous connaissez. A leur tour, ils vont le partager à d’autres, et vous recevrez des modules très agréables en retour.
C : Je vais le faire. Merci de votre aide !

IMG_116637821818131

Super Maman

et aussi cela :

frederic-duval-levesque-psychotherapeute-guerison2

 

 

La femme parfaite serait-elle une “connasse” ?

Exceller, être irréprochable, tout contrôler (amour, job, enfants…) au risque de se perdre, comme l’héroïne d’À coup sûr, le premier film de Delphine de Vigan.

Il est urgent d’échapper à l’obsession de la femme parfaite.

La femme parfaite est une connasse  ! (1) est devenu en quelques mois un best-seller vendu à 300 000 exemplaires.

Les auteurs, Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard, deux sœurs jumelles, l’une humoriste, l’autre journaliste, sont les premières surprises de cet engouement. « À l’origine, ce texte était presque un gag. Aujourd’hui, son titre est devenu le mantra d’une nouvelle génération », dit la première.

a-femme-parfaite-est-une-connasse--guide-de-survie-pour-les-femmes-normales, -hypnose-f-duval-levesque-psychotherapie-coach-psychopraticien-hypnose-emdr-sophrologie-addiction-dependance-depression-mal-etre-Comment expliquer le succès de ce petit opuscule plus proche du livre de cuisine que du manifeste féministe ?

« Il vient de ce qu’il décomplexe les femmes, les autorise et leur apprend à assumer leurs choix, leur condition sociale, leurs imperfections, parfois même avec la plus grande malhonnêteté du monde », explique la seconde.

Vous adorez lire le magazine Public, cent pour cent people ? Si cela vous dérange de l’avouer, dites que vous venez de relire pour la troisième fois La Recherche. Votre enfant triple sa quatrième ? Haussez les épaules et affirmez que c’est un surdoué. Vous ne partez pas en vacances aux Seychelles ?

Osez marteler que vous trouvez cette destination surfaite et que vous préférez la Picardie.

« Le tout est de ne pas se laisser impressionner par l’obligation de résultats qu’impose la société. Notre succès est l’expression d’une grande lassitude de femmes usées par les objectifs de perfection qu’on ne cesse d’exiger d’elles. Avec ce livre, elles se sentent moins isolées, plus libres, moins tartes », poursuivent les auteurs.

D’ailleurs, pour les sœurs Girard, qu’est-ce qu’une parfaite connasse ?

« Celle qui vous fait vous sentir minuscule, parce qu’elle met en scène sa vie et son emploi du temps comme une série hollywoodienne », résument les sœurs auteurs. « Les femmes sous contrôle jusqu’à la pointe des cheveux existent. Mais sait-on vraiment ce qu’il y a derrière le miroir ? tempère la sociologue Janine Mossuz-Lavau (2). Peut-être que de vrais nœuds de vipère sont cachés sous le tapis, des enfants anorexiques, une belle-mère alcoolique, un époux infidèle au bout du rouleau, qui se drogue au Prozac. L’hypercontrôle se paie. »

Alors pourquoi tant de femmes continuent-elles d’être tendues au maximum ?

À cause de la pression de la société et de celle des hommes et de leurs diktats.

Souvenons-nous de cette phrase, terrible, d’Yves Montand parlant de Simone Signoret : « Vous croyez que c’est drôle de s’endormir avec “Casque d’or” et de se réveiller avec Madame Rosa ? »

La sociologue interroge :

« Est-ce que vous verriez sur Meetic une annonce telle que : “Cherche femme excessivement ronde, pas maquillée et au chômage” ? Non ! Les femmes savent que la séduction est leur arme fatale. »

Résolution 2014 : amour, travail, enfants,

visez l’imperfection pour être bien dans votre vie !

(1) Aux Éditions J’ai lu.
(2) Directrice de recherche CNRS au Cevipof.

Sources : madame.lefigaro.fr, mon expérience de psychopraticien

.

Bénéficiez d’une information (entretien de 30 minutes gratuit et sans engagement) pour un soutien psychologique, une psychothérapie ou du coaching en cliquant ici

Jugez par vous-même :

Illusion optique

Le premier long-métrage de Stuart Blumberg, scénariste de Tout va bien ! The Kids are all right, traite avec humour du problème de la dépendance sexuelle.

L’addiction sexuelle est une pathologie grave, dont Hollywood s’est emparé depuis un moment déjà, mettant en scène Hank Moody, l’écrivain de Californication depuis 2007. Ou encore, sur une tonalité plus grave, le personnage solitaire de Michael Fassbender dans Shame , réalisé par Steve McQueen.

thanks-for-sharing-score1-300x300Dans Happiness Therapy, l’oscarisée Jennifer Lawrence, traumatisée par la mort de son mari, usait du sexe comme défouloir.

DansThanks for Sharing, les trois personnages principaux ont en commun de participer à un groupe de parole, comme on peut également en voir légion dans le cinéma américain, même si c’est le plus souvent autour de l’alcoolisme.

Le titre du film, littéralement «merci d’avoir partagé» est une expression utilisée à la fin de chaque intervention d’un malade durant leur soutien psychologique, quand il a raconté au groupe une expérience personnelle liée à sa maladie.

En France, une partie du film Les Infidèles faisait référence à l’addiction au sexe, avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Guillaume Canet mis en scène dans une réunion «d’infidèles anonymes».

Ici, ce sont Mark Ruffalo (The Avengers), Tim Robbins et Josh Gad (sorte de Jonah Hill avant régime), qui sont liés par leur inquiétante obsession pour le sexe: ils incarnent respectivement un addict en rémission depuis 5 ans, son parrain, et un jeune malade, qui vient de prendre conscience de sa maladie après avoir perdu son travail.

On retrouve une seconde star du film The Avengers, puisque Gwyneth Paltrow joue la nouvelle petite amie de Mark Ruffalo, qu’il va devoir lutter pour garder, tant le risque de «replonger» semble fréquent. La chanteuse Pink dans un premier grand rôle au cinéma, prête elle aussi ses traits à une accro au sexe.

.

Bénéficiez d’une information (entretien de 30 minutes gratuit et sans engagement)

pour un soutien psychologique, une psychothérapie ou du coaching en cliquant ici

 

modernite

Page suivante »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 174 autres abonnés