Mise au point :

ce n’est pas parce qu’on est moins exposé au soleil en hiver qu’on synthétise moins de vitamine D !

Mais parce que du fait de l’inclinaison de la Terre, la longueur d’onde des UVB permettant la synthèse de vitamine D n’est plus appropriée dans l’hémisphère nord (à peu près au nord des Pyrénées) entre octobre et mars-avril.

Moralité (si l’on veut) : vous pouvez passer l’hiver nu sur votre balcon ou dans votre jardin, ça ne changera guère votre taux de vitamine D…