Contrairement à une idée reçue très répandue, les personnes boulimiques ne sont pas grosses.

Dans 6 à 7 cas sur 10, ce sont des femmes de poids normal (comment elles font pour garder un poids stable est un autre problème).

Mais la perception qu’elles ont de leur propre corps peut être altérée : elles se voient grosses, parfois même obèses.

Les boulimiques calculent les calories, sont obsédées par leur balance : la peur de grossir est un des facteurs essentiels de leur trouble.

Et il est utile de se poser les questions suivantes :

– que m’apporte cette peur de grossir ?

– En quoi est-elle importante ?

– Comment satisfaire ces intentions profondes, sans la boulimie ?

 

.

Bénéficiez d’une information (entretien de 30 minutes gratuit et sans engagement) pour un soutien psychologique, une psychothérapie ou du coaching en cliquant ici