Quand commence un chemin de foi ?

Dans le sein maternel ou de manière préconceptuelle, faisons-nous la première expérience de la relation ?

Ou même, comme saint Augustin et d’autres penseurs de l’Église primitive l’ont supposé, avant la conception ?

En tout cas, c’est grâce à la fonction imparfaite de la mémoire que les premières étapes de notre chemin de foi prennent forme dans les brumes des sources inconnues du moi.

La voie de la contemplationAujourd’hui, dans nos existences régies par l’urgence, le culte de la vitesse et un foisonnement de divertissements, la pratique de la méditation ouvre un chemin pour transformer nos vies et accéder à l’expérience même de la foi.

Laurence Freeman, dans son nouveau livre aux édition Le Passeur, offre une conception renouvelée de la dimension spirituelle basée sur la méditation.

Il démontre que la foi est, davantage qu’une croyance, une vision contemplative qui nous change profondément.

Cette expérience intérieure éclaire d’une lumière nouvelle chaque aspect de notre existence – la manière dont nous abordons l’éducation, le monde du travail et de l’économie, l’environnement – ainsi que notre perception de nous-même. Si la méditation requiert une certaine discipline, elle reste une voie simple que tout le monde peut emprunter. Vous, peut-être.

L’auteur de son précédetn livre « Jésus, le Maître intérieur », unanimement salué lors de sa parution, part de sa propre expérience et d’exemples contemporains pour guider le lecteur pas à pas sur le chemin de la méditation contemplative.

Qui est l’auteur ?

Laurence Freeman est moine bénédictin anglais. Après une expérience professionnelle aux Nations Unies, dans la banque d’affaires et le journalisme, il entre à l’abbayed’Ealing. En 1982, il succède à son maître, John Main, à la tête de la Communauté mondiale pour la méditation chrétienne (CMMC). Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en français, dont : « Le Dalaï-Lama parle de Jésus » (1999)
Source: « La voie de la contemplation« , de Laurence Freeman, collection Rives spirituelles, Le Passeur éditeur