Lettre à J.

« Mon cœur, je te regarde.
Ton cœur pur, je le vois.
Je le contemple sur ton visage,
Dans ton corps, dans tes gestes.
Le temps s’arrête quand je te contemple,
Mon cœur s’ouvre comme une grenade,
Je voudrais qu’un moment tu sois en moi,
Pour voir ta beauté par mes yeux,
Sentir comme elle me déchire de douceur.
Il n’y a plus personne.
Quand je te regarde, personne qui te ressemble.
Je te contemple et tout ce temps
Un chemin s’ouvre dans le monde.
Il est haut, très étroit, on dirait
Une entaille profonde le long d’un arbre
Une échelle pour le ciel.
Il fait si beau, si bleu,
Presque immobile je file »

 

___
Alina Reyes,  écrivain français (née en 1956)