Le burn-out est différent du stress ou de la dépression.

Il se caractérise par de nombreux symptômes, qui ne lui sont pas forcément propres. C’est pourquoi il n’est pas facile de le diagnostiquer, surtout au début.

Il s’agirait d’un phénomène d’époque, amplifié par les changements dans le monde du travail, la globalisation, les moyens de communications modernes où tout le monde est joignable tout le temps et partout, parfois avec la désintégration de la structure familiale et des évolutions démographiques.

Cela veut aussi dire que cet épuisement professionnel est un phénomène mal compris.

Qui n’a tout simplement pas encore trouvé sa place dans les manuels de diagnostics.