Le burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel concerne plus de 3,2 millions de travailleurs en France, rapporte une étude menée par le cabinet d’expertise Technologia.

Mais toutes les professions ne sont pas égales face à cette maladie…

Certains métiers seraient susceptibles d’engendrer un plus grand nombre de burn-out.

Les agriculteurs exploitants sont 60% à se sentir visés par le syndrome d’épuisement professionnel, à cause de « l’absence d’alternative, l’isolement ou la volonté de rester dans la course coûte que coûte ».

Les artisans, commerçants, chefs d’entreprise et cadres suivent sur le podium avec un actif sur cinq victime de burn-out.

Les professions intermédiaires, employés et ouvriers sont beaucoup moins concernés. Toujours d’après cette étude, le fait que l’on travaille ou habite en ville ou à la campagne n’aurait aucune influence sur l’incidence du burn-out.