bonheur


carpe diem

La méditation aide à ne plus être centré sur soi,

mais en soi.

Développer une qualité de présence à soi-même,

un état d’esprit dans lequel on peut se poser.

S’observer

et accepter de ne pas se juger.

Peut-être direz-vous bientôt :
 –
“Avant je parlais toujours de moi, et on me le faisait remarquer,
j’ai appris à ne plus avoir besoin de l’attention des autres,
en étant attentif à moi-même »

Je laisse la parole au Dr Bernard Isnard :

« C’est pour moi une grande joie et un réel bonheur que de mettre à disposition ce livre, fruit d’une vie d’expériences, de réflexions et de méditations.

Mon intention est de proposer une voie à parcourir afin de nous libérer de la souffrance et de l’ignorance.

Nous reprenons contact progressivement avec notre sagesse intérieure et nous acquerrons un pouvoir croissant sur notre vie. Ceci nous permet à terme de ne plus subir vraiment les évènements de l’existence.

Le bien-être, la guérison, l’épanouissement et l’éveil sont des cheminements qui s’apprennent. Ces projets de vie sont sûrement les plus essentiels et les plus merveilleux à accomplir.

Il en résulte de grands bienfaits pour nous mais aussi pour ceux qui nous entourent. Et cela relève de la seule et entière responsabilité de chacun que de les mener à bien. Personne d’autre que nous ne peut les réaliser à notre place.

Il y a là une importante et indispensable prise de conscience à faire pour chacun. Par un juste et régulier entrainement de l’esprit et du cœur nous devenons capables d’épanouir notre souveraineté sur notre royaume intérieur. Nous apprécions d’être des artistes de l’instant présent et des acteurs conscients de notre existence. »

Et aussi :

« Pour pratiquer la méditation imaginative et créatrice nous devons apprendre à nous détendre, à nous relaxer profondément et à nous calmer suffisamment afin de poser notre esprit dans la paix qui existe au bord du sommeil.

À ce niveau, le corps est endormi mais notre esprit est maintenu présent, lucide et éveillé. Dans cet état appelé niveau de base, nous pouvons aisément expérimenter la dimension de l’unité en nous et autour de nous. Grâce au renouvellement assidu des pratiques nous réalisons que la substance profonde du réel est l’amour.

En effet, cette lumineuse vibration est le lien qui unit toutes les manifestations de l’univers dans une trame parfaite. Le bien-être qui en résulte nous permet d’épanouir les qualités et potentialités de notre esprit et de notre cœur. Nous devenons ainsi des acteurs heureux, conscients et puissants de notre réalité et de notre santé. C’est l’objet de la méditation imaginative et créatrice : devenir des êtres humains meilleurs et rendre ce monde meilleur à vivre. »

Ainsi, cet ouvrage, fruit de longues années d’expérience, est un manuel pratique très complet sur la méditation.

Le Dr Isnard, en tant que médecin généraliste, s’est rendu compte de l’importance du stress, des émotions perturbantes et des schémas mentaux toxiques dans la genèse des maladies. Il s’est formé alors à plusieurs techniques de relaxation thérapeutiques : sophrologie, auto-hypnose, relaxologie appliquée, auto- relaxation active.

Le Dr Isnard propose ainsi une voie permettant de reprendre contact avec notre sagesse intérieure et d’acquérir un pouvoir sur notre vie.

L’ensemble des techniques concernant la méditation sont bien sûr abordées : la relaxation, le dialogue avec le corps, la respiration, le rapport à la nature. 30 années de pratiques l’ont amené à créer son propre outil thérapeutique. Celui-ci s’inscrit dans le cadre des nouvelles thérapies dites intégratives, holistiques et transpersonnelles avec une approche globale de l’individu et de ses ressources : la méditation imaginative et créatrice.

Mais aussi, et c’est son originalité, les différentes étapes spirituelles de cette démarche. À partir des bases, le lecteur s’élève peu à peu et par palier vers les pratiques les plus élevées de la méditation.

Jusqu’à percevoir ce sourire intérieur qui lui permettra d’oublier toute souffrance, de devenir un irréductible optimiste et de se sentir en paix chaque jour.
Choisir l'optimisme par la méditation active et créatrice

Accompagné d’un CD pour exercer activement les méditations, cet ouvrage est un véritable trésor de pratiques et de pensées positives. A découvrir !

Sommaire :

Introduction – Joie, Amour, Gratitude

Avertissement

Chapitre 1 : Le faire humain, l’agitation, le stress, d’abord savoir se poser
Les effets toxiques d’une vie surchargée et agitée
Le stress positif et négatif
La psychobiologie : nous sommes de l’information
Le stress exogène et endogène, créer un autre réflexe
Les secrets d’une bonne utilisation de toutes nos intelligences
Du repos créateur nait l’acte calme
L’importance d’un regard doux et bienveillant
Questions pour une méditation agréable, efficiente et puissante
Passer de la dimension individuelle à la dimension universelle
Le paradoxe apparent : rien à rajouter et pourtant tout à accomplir
La méditation est la vraie liberté et l’équanimité
Les différents accès aux multiples bienfaits de la méditation
Donner la priorité à notre dimension intérieure
La méditation est une expérience et non une croyance
La méditation, un acte politique sain et positif pour l’ensemble
Et pour illustrer notre propos, voici un poème Soufi

Chapitre 2 : L’autorelaxation active, apprendre à se détendre soi-même
Les deux états de conscience opposés dont nous devons nous éloigner
Le juste état de conscience éclairée à cultiver
Son alpha, battements du cœur, écoulement d’une source
L’unité idéalement symbolisée par le chiffre 1
Les différents paliers permettent l’utilisation de toutes nos intelligences
Le dialogue intérieur : propositions et non suggestions hypnotiques
Explication de l’autorelaxation active et des paliers de 5 à 1
Pratique de l’autorelaxation active de 5 à 1
La dimension de l’unité ouvre un champ immense d’applications

Chapitre 3 : Dialoguer avec le corps et participer à la santé
La nature profonde du réel est immatérielle
Dans l’unité en alpha il existe un langage commun universel
Alpha permet d’échanger avec toutes les manifestations de la vie
Les qualités de ce champ d’unité que nous sommes invités à épouser
Humilité, guidance et pouvoir intérieur
Les 3 A : accueillir, accepter et aimer
Affection, reconnaissance et remerciements pour nos médecins et soignants
Souveraineté et source intérieure de guérison
Le dialogue intérieur commence par l’amour et la gratitude
Demander pardon avec responsabilité et sans culpabilité
Écouter le corps de plus en plus et prendre soin de lui de mieux en mieux
Présentation de la méthode de 10 à 0 pour un dialogue avec le corps
Pratique de dialogue avec le corps ici-maintenant

Chapitre 4 : La voie du sentir, les respirations conscientes
Retrouver les sensations de l’enfant au cœur pur
L’importance de la respiration consciente pour la méditation et la santé globale
Les trois étages du souffle
Les quatre temps du souffle, la respiration des quatre saisons
Présentation de la respiration consciente dans l’arbre respiratoire
Exercice pratique de respiration consciente du bord des narines jusqu’au ventre
Présentation de la respiration à la terre ou l’amour du passé
Exercice pratique de respiration consciente à la terre
Présentation de la respiration par la tête et le ciel ou l’amour du futur
Exercice pratique de respiration consciente au ciel
Présentation de la respiration thoracique par le cœur ou l’amour du présent
Exercice pratique de la respiration consciente par le cœur

Chapitre 5 : Méditations à partir des éléments de la nature
Les énergies de la nature existent concrètement dans notre corps physique
Ces énergies sont le maillon entre le visible et l’invisible, entre la terre et le ciel
Une échelle à sept barreaux est dressée pour sortir de notre prison ordinaire
Méditation sur la terre ou les retrouvailles avec notre vraie mère : Gaïa
Méditation sur l’eau : les vagues du souffle dans l’océan cosmique d’amour
Méditation sur le feu : l’action juste et efficace : le jardin intérieur d’abondance

Chapitre 6 : Méditations du cœur, le souffle d’amour
L’énergie air est le lieu de rencontre entre nos dimensions verticale et horizontale
L’amour conditionné ordinaire et l’amour inconditionnel extraordinaire
La nature primordiale de la source de la création est l’amour
Les sept énergies correspondent aux sept chakras de la tradition indienne
Ces énergies sont d’abord et avant tout des centres d’amour
Aimer de la même façon corps de souffrance et être de lumière
Pratique de méditation debout : le bouclier invincible d’amour
Le refus définitif du pardon : un cancer qui nous ronge
Une ouverture du cœur essentielle à la guérison : le pardon
Méditation : le souffle d’amour pour pardonner et être pardonné

Chapitre 7 : Méditations du son, le verbe créateur
L’art sacré du recevoir
Nous sommes dignes de recevoir le meilleur
Rendre la source accessible : la guidance intérieure
Se définir par la mémoire de notre meilleur futur accompli
Les guides spirituels sont des êtres d’amour qui unissent terre et ciel
Les guides spirituels : voie de la sagesse supérieure et du pouvoir créateur
Qui parle : le petit moi séparé, l’ego ou le grand Soi relié ?
Un espace sacré intérieur, le laboratoire psychique et l’oratoire spirituel
Rencontre avec les guides spirituels dans cet espace sacré
Pratique de méditation sur l’énergie son : la parole d’ange
Les trois tamis de Socrate
Les oreilles de Ryoben
De puissants alliés pour la guérison holistique : la joie, la gratitude et la bénédiction

Chapitre 8 : Méditations de l’espace, maîtrise de l’esprit
Présence et importance de l’espace en nous et autour de nous
Créer de l’espace entre notre esprit et nos pensées, nos émotions et nos sensations
La méditation améliore nos qualités ordinaires et fait émerger des pouvoirs nouveaux
Un cercle vertueux : conscience du présent, visualisation, imagination, clairvoyance
Exercices pour développer estime de soi, visualisation, imagination, clairvoyance
L’espace et la souplesse de l’esprit, un entraînement qui mène à la maîtrise de sa vie
Méditations de concentration sur des supports variés et appels d’états ressources
La non saisie des pensées négatives va déboucher sur la pacification totale de l’esprit
Une capacité de l’esprit au niveau un : la programmation de l’ADN
Exemples de programmations saines, écologiques et positives pour la santé globale
Programmation pour plus d’énergie, d’efficacité et de performance dans la vie
Programmation pour un sommeil naturel, sain, réparateur et un réveil en pleine forme
Programmation pour nous souvenir de nos rêves et obtenir des réponses à travers eux
Programmation mentale pour la maîtrise de la douleur physique et psychique
Régler les conflits par la communication subjective de cœur à cœur
Modalités pratiques pour une communication subjective de cœur à cœur
Exemples de projections multi sensorielles dans les manifestations de la vie minérale
Exemples de projections multi sensorielles dans les manifestations de la vie végétale
Exemples de projections multi sensorielles dans les manifestations de la vie animale
Communiquer avec un animal pour une guérison mutuelle
La voie du sentir nous ramène à notre source

Chapitre 9 : Méditations de la lumière, la couronne souveraine et rayonnante 
Méditation : qui suis-je ? Le tout est supérieur à la somme des parties
Méditation : le vol de l’oiseau magique, messager entre terre et ciel
La mort n’est pas le contraire de la vie !
La mort, c’est plus de vie !
La mort est l’enseignant suprême, le divin thérapeute
Méditer : c’est mourir apaisé, libéré et guéri dans la félicité de l’unité
Se préparer à la mort, mais de façon éclairée
Méditation : le Bouddha des quatre saisons ou la dissolution de l’ego
Présentation de la méditation sur notre passage vers la lumière
Exercice pratique : la mort n’existe pas

Chapitre 10 : Soyons d’irréductibles et éternels optimistes
Le cercle vicieux destructeur du pessimisme
Le cercle vertueux de l’indestructible et éternel optimiste
La certitude d’un résultat positif
Tout est opportunité pour grandir
Se programmer pour avancer dans le bien-être, la douceur et la bienveillance
Bénéficier au mieux de l’énergie créatrice, grâce à l’amour du passé
Une clef pour le futur : le pouvoir de l’instant présent
Que faire des situations extrêmes et imprévues qui peuvent se présenter dans le futur ?
Programmer une belle journée douce, agréable, efficace
Anticiper et colorer positivement la semaine, le mois et l’année à venir
Se projeter guéri, accompli, éveillé au seuil de notre vie
Pratique de la méditation du rocking-chair

En guise de conclusion, le sourire intérieur :
L’importance du sourire
Le sourire qui dit : « je sais qui je suis »
Pratique de la méditation du sourire intérieur
Le maître et le scorpion ou mille raisons de sourire

Biographie du Dr Bernard Isnard

« J’ai exercé la médecine générale pendant 15 ans. Je me suis formé à l’auto-relaxation active, la méditation, la sophrologie, la relaxologie, le Yoga, la PNL. Puis, j’ai créé mes propres stages et suivis individuels thérapeutiques. Ainsi je pratique des thérapies holistiques depuis 25 ans. J’anime des stages d’auto-relaxation active, de développement des ressources, de méditation et aussi de jeûne thérapeutique. »
Site : http://www.bernardisnard.com

Source : « Choisir l’optimisme par la méditation imaginative et créatrice« , du Dr Isnard, éditions Bussière

D‘une Confiance en Soi basse ou ordinaire à une bonne et saine Estime de Soi…

Comment sortir des confusions entre Confiance en Soi et Estime de Soi, d’identifier la cause et de créer les changements dans votre vie ?

Découvrez les outils vous permettant de développer une bonne estime de soi, avec des processus puissants développés par une psychothérapie :

  1. en faisant des ponts avec votre propre expérience, vous apprendrez à faire des distinctions fines entre Confiance en soi (capacités) et Estime de soi (identité)
  2. quels sont les éléments de votre histoire qui affectent vos jugements sur vos capacités
  3. comment pouvez-vous rendre conscientes vos croyances, et transformer vos jugements qui sont dommageables pour l’Estime de soi
  4. comment éviter de retomber dans vos schémas et générer de nouvelles croyances et une nouvelle perception de vous-même, réaliste et positive.

Confiance et estime de soi, F.Duval-Levesque psychopraticien hypnotherapeute coach, ToulouseMais surtout, vous apprendrez à relire votre réalité intérieure et extérieure, et à identifier vos jugements à la base du manque de confiance en soi.

La psychothérapie vous permet de travailler avec des outils originaux et puissants sur les changements que vous souhaitez, afin de progressez vers une conscience de soi bienveillante.

Pourquoi ? Pour développer, augmenter, maintenir une relation positive avec vous-même, tout au long de votre vie.

 

.

Bénéficiez d’une information (entretien de 30 minutes gratuit et sans engagement) pour un soutien psychologique, une psychothérapie ou du coaching en cliquant ici

liberté« Le liberté,

c’est toujours la liberté de celui

qui pense autrement »

 

___
Rosa Luxembourg (1871-1919)

A l’occasion de la journée mondiale contre la sclérose en plaques, rencontre avec Anita Fatis, une championne de natation plusieurs fois médaillée.

Déterminée et résolument optimiste, elle a fait de sa vie un combat et du sport une thérapie.

La sclérose en plaques, maladie auto-immune qui atteint le système nerveux central, touche quelque 80 000 personnes en France, en particulier les jeunes femmes.

On estime en effet que la SEP survient entre 25 et 35 ans et que les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes. Aussi, l’annonce du diagnostic touche le plus souvent des jeunes femmes dans la fleur de l’âge : elles sont investies professionnellement, elles commencent à fonder une famille…

Bref, du jour au lendemain, c’est leur quotidien et les projets de toute une vie qui se voient bouleversés. Mais ce destin cruel, beaucoup d’entre elles le prennent à bras le corps et choisissent d’en faire une raison de vivre. C’est en tout cas ainsi qu’Anita Fatis, maman énergique de trois enfants, voit les choses : sa sclérose en plaques lui a donné envie de se battre pour réaliser un rêve de jeune fille…

Tout commence il y a 22 ans.

Anita, alors âgée de 28 ans, ressent des symptômes inhabituels : « Un bras qui ne fonctionnait pas, etc… Moi et mes proches avons toute suite compris que quelque chose n’allait pas », décrit-t-elle. Pourtant, autour d’elle, c’est l’incompréhension, y compris du côté des médecins, qui minimisent et qui évoquent alors des troubles psychosomatiques. « On me prenait carrément pour une folle ! », se souvient-t-elle.

Il faut dire qu’à cette période, la sclérose en plaques était encore mal connue, on en parlait beaucoup moins. Et les forums de patients sur Internet n’existait pas. Difficile dans ces conditions de s’informer.

Sclérose en plaques  grâce au sport, j'ai stabilisé ma maladie, et j'ai réalisé un rêveCe n’est donc qu’au bout de six mois d’errance et d’angoisse qu’Anita est diagnostiquée à la suite d’une IRM. Mais contrairement à ce que l’on pourrait imaginer dans ces cas-là, le diagnostic ne tombe pas comme un couperet. Au contraire, la jeune femme reçoit alors la nouvelle de manière positive : « enfin je pouvais mettre un nom sur ces symptômes et prouver qu’ils étaient bien réels. J’étais tellement contente ! »

A la suite de cette première poussée, la jeune femme commence alors un long traitement à base de cortisone et suit une rééducation. Anita retrouve une vie à peu près normale. En apparence en tout cas. Car même si elle semble aller mieux, elle souffre physiquement à cause des douleurs liées à sa maladie. Elle est aussi très fatiguée et a parfois des problèmes d’élocution, ainsi que des trous de mémoire. En 2000, Anita doit affronter une deuxième poussée, qui provoque de forts engourdissements au niveau de ses jambes, d’autant plus difficiles à supporter que dans son cas, les traitements qu’on lui propose ne sont pas efficaces.

 » Oui c’était difficile, mais la vie est ainsi, c’est un combat ! « 

Pour les proches qui la côtoient, c’est parfois l’incompréhension. Il faut savoir en effet que la sclérose en plaques est une maladie, qui le plus souvent, ne se voit pas physiquement. De plus, l’état des malades peut énormément varier d’un jour à l’autre.

Pour comprendre, il faut revenir au processus à l’origine de la sclérose en plaque, qui lui est identique dans tous les cas : la gaine qui se trouve autour des nerfs du système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière), la myéline, se trouve détruite par endroits lors de « crises ». Comme si des câbles électriques étaient endomagés en quelque sorte. Ainsi, l’influx nerveux est moins bien transmis, entraînant toutes sortes de troubles selon le nerf touché. Après ces crises, la myéline peut se reformer, en tout ou partie, et les symptômes ainsi s’estomper voire disparaître, jusqu’à la prochaine crise. D’où le caractère imprévisible et capricieux de la maladie.

« Petit à petit, je me suis éloignée de certaines personnes… Mais à côté de cela, j’ai soudé encore davantage les liens que j’avais avec ma famille et les personnes chères ! » C’est d’ailleurs sur eux seuls qu’Anita peut compter pour lui remonter le moral. « Entre temps les forums de patients sont arrivés, mais ce n’était pas pour moi, raconte-t-elle. Je n’avais pas envie de cotoyer des gens dépressifs alors que j’étais moi même devenue dépressive. J’étais au fond du trou mais au fond de moi, j’avais trop envie de m’en sortir ! »

Et la clé pour Anita, c’est le sport.

« Finalement, c’est un aspect positif de la maladie : celui de m’avoir permis de pratiquer du sport de haut niveau et d’accomplir un rêve !«  Ce rêve, c’était celui de la petite fille sportive qu’elle a toujours été  : « plus jeune, j’avais atteint le niveau national en athlétisme ! J’ai toujours aimé la compétition. Alors les Jeux Olympiques… Oui, c’était un rêve ! »

A l’origine, c’est son mari qui a l’idée d’inscrire Anita à la piscine municipale de Thionville (Moselle) où ils vivent. « A cette période, mon état s’était aggravé, j’étais déprimée et j’avais tellement de mal à marcher que j’étais désormais en fauteuil roulant. Mais nager sans les jambes, c’est possible ! » La nageuse commence alors à s’entraîner, une heure par jour, puis de plus en plus souvent.

Très vite, elle perçoit les effets bénéfiques sur son corps et fait d’énormes progrès.

Un an après avoir commencé la natation, Anita se sent mieux. Moralement bien sûr, mais aussi physiquement, alors même que les médicaments n’avaient jusqu’alors pas été très efficaces dans son cas. « Mon médecin m’a encouragée car il voyait que j’allais mieux. Et non seulement, mon état s’est stabilisé mais en plus, la maladie a régressé. Evidemment, cela m’a poussé à continuer et à en faire encore plus ! ». Les effets du sport dans la prise en charge de la sclérose en plaques sont en effet reconnus, même si cela n’a pas toujours été le cas. Il y a quelques années, le sport était même déconseillé. Aujourd’hui, les médecins conseillent au contraire des rééducations intensives.

En outre, comme on ne peut savoir comment évolue la maladie, il est très important de continuer à rester actif, mais aussi à privilégier une vie sociale et familiale et à faire des projets, malgré la SEP. Ainsi, la grossesse n’est plus contre-indiquée. Là aussi, les choses ont évolué. « Lorsque je me suis trouvée enceinte de mon 3e enfant en 1991, mon diagnostic avait déjà été posé. A l’époque les médecins m’ont clairement conseillé de me faire avorter ! Pour mon mari et moi, c’était hors de question. On a donc décidé d’affronter ensemble et on a bien fait. Oui, la grossesse a été difficile en particulier à cause de la fatigue, mais au final, quel bonheur ! Cela s’est bien passé, je n’ai même pas eu de poussée ! »

En route pour les JO ! En 2008, arrivent les qualifications pour les jeux Handisport de Pékin. « C’était évidemment trop tôt pour moi et inimaginable d’y participer. En revanche, j’ai pu y assister et cela m’a donné envie ! Pour moi, c’était une évidence. Je me suis dit : les prochains, j’y serai ! » Pari tenu, Anita redouble d’efforts et décroche une qualification pour les JO de Londres, où elle prend la 4e place du 200 m nage libre et la 5e place du 100 m nage libre. Une victoire qu’elle obtient non sans sacrifices. « J’en ai bavé !, avoue-t-elle. Aujourd’hui encore, la nageuse s’impose un rythme intensif, matin et soir, de 20 à 25 heures par semaine. « Ma vie, c’est manger – nager – dormir ! » Mais cela en vaut la peine : « quand je nage, cela me provoque une telle montée d’adrénaline… et de colère aussi lorsque je ne suis pas contente de moi ! Alors, même si certains diront qu’il faut en payer le prix, je fonce ! ».

Après avoir notamment décroché deux titres de championne d’Europe cette année, Anita prépare actuellement les championnats du monde à Glasgow. Et vise les prochains Jeux Olympiques, l’année prochaine à Rio…

Preuve que le sport peut non seulement stabiliser la maladie, mais aussi être un moteur pour gagner le plus beau des combats, celui de la vie !

Source : sante.journaldesfemmes.com

Que serait une société sans confiance, sans personne sur qui compter ?

On confie sa santé au médecin, on confie ses enfants à l’école, son argent à la banque. On confie un secret à un ami…

La confiance prend de multiples visages.

confianceA l’école, la confiance en soi est un adjuvant pour entreprendre et réussir. Elle peut être un frein quand elle vient à manquer. Dans un couple, la confiance est l’un des socles d’une relation fondée désormais sur la reconnaissance et le soutien mutuel. La confiance est un ciment des relations sociales : dans l’entreprise, elle est l’un des rouages de la coopération. Dans l’économie, elle est un facteur de structuration des marchés.

Elle est enfin une condition pour qu’une démocratie fonctionne : on se rend compte que quand elle vient à manquer et que la méfiance généralisée s’installe, la société est malade.

Si la confiance est présente à tous les étages, c’est parce qu’une société ne saurait s’en passer.
..

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Etes-vous heureux

Page suivante »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 252 autres abonnés