« La pureté du cœur ne se voit pas, et ne peut pas se donner à voir.

La pureté du cœur échappe totalement au pouvoir humain qui voudrait la manifester : montrer la pureté est une tâche impossible, une entreprise ratée d’avance parce qu’en faisant cela, on ne peut manquer de faire soi-même écran à la pureté. »

 

Mt 6, 1-6.16-18

« Aucun de mes talents ne vaut quoi que ce soit parce qu’ils ne me sont pas imputables à moi, en tant que personne.

Tout ce qui importe, c’est que nous soyons disponibles, prêts à tout questionner. Il est possible que nous n’aboutissions pas à une conclusion nouvelle, que nous n’ayons pas de réponse nouvelle, mais nous en retirerons une conscience nouvelle.

Une conscience bien plus globale. »

C’est évidemment un extrait d’un noveau livre qui demande à être lu avec une certaine ouverture d’esprit. Tant il propose de questions, de pistes de réflexion, de remarques riches qui permettent de voir les choses autrement.

Lars Muhl est un musicien et auteur Danois de renommée internationale. Son livre sera traduit pour la première fois aux Editions Flammarion. Il s’est vendu à plus de 80 000 exemplaires au Danemark et a déjà été traduit en 7 langues.

L’originalité de Lars Muhl qui vit non seulement dans le pays le plus heureux au monde mais aussi dans la ville qui a été élue Ville du Bonheur Aarus, est de nous démontrer que c’est en France qu’il a trouvé la clef pour une vie plus spirituelle et un sens à son existence et non pas au Danemark !

Dans son nouveau livre « Le chercheur », il ne renonce jamais à celui qui il est vraiment. Il nous raconte son voyage en France. Sorte de voyage initiatique à la recherche de l’apaisement et du bonheur de l’esprit. Son récit mêlant des faits personnels et fiction est une ode au voyage.

Lars Muhl emmène le lecteur dans un voyage personnel à la découverte de soi. Grâce à ses rencontres à Montségur (Pyrénées), il va réussir à comprendre ce dont il a vraiment besoin pour donner un sens à sa vie.

Depuis la sortie de ce livre dans plusieurs pays, Lars Muhl retourne à Montségur en compagnie de ses lecteurs (essentiellement des Danois, mais aussi des Anglais) ils refont le même parcours initiatique qu’il décrit dans son roman pour retrouver et se reconnecter au sens de la vie.

« Le Chercheur » est le premier tome de la trilogie O’Manuscrit.

Source: « Le chercheur« , de Lars Muhl, éditions Flammarion

Tu es la personne

qui aura le plus d’impact sur ta vie,

donc tu as intérêt à t’en occuper !”

Le médecin et psychiatre Christophe André ?

L’agrégé et professeur Martin Steffens ?

​Dans un dialogue fécond, le psychiatre Christophe André et le philosophe Martin Steffens confrontent leurs points de vue.

Ils abordent la manière dont un philosophe chrétien et un médecin psychiatre envisagent la définition du bonheur, les moyens de s’en rapprocher, les erreurs à ne pas commettre dans sa quête.

Ces deux regards intelligents et de grandes convictions sont plus complémentaires qu’opposés, mais tout de même assez différents : j’espère que vous aurez, vous aussi, plaisir à découvrir cette confrontation.

Qui nous fera voir le bonheurLe bonheur représente-t-il un antidote à la peur de mourir qui habite l’homme depuis l’aube des temps ?

Rien de plus important et de plus insaisissable en même temps.

Si les philosophes en ont fait un objet d’étude, depuis peu, la psychologie et la science tentent, à leur tour, de répondre aux questions que chacun se pose à propos du bonheur.

En quoi consiste-t-il ?

Quels sont ses bénéfices sur notre santé et nos performances ?

Et surtout, comment s’en rapprocher au quotidien ?

Pour autant, suffit-il de « cultiver » le bonheur comme l’on cultive son jardin ?

Martin Steffens rappelle que la question, avant de tomber dans l’oreille du philosophe, est d’abord celle d’un psaume, qui l’adresse à Dieu en le prenant ainsi à parti : « Qui nous fera voir le bonheur ? »

Le bonheur auquel nous aspirons tous ne dépend-il que de nous ou résulte-t-il de notre acquiescement à un appel ?

Dans cet échange nourri et fécond au carrefour de la psychologie, de la philosophie et de la spiritualité, Christophe André et Martin Steffens dessinent des chemins possibles pour atteindre le vôtre, peut-être.

Il est intéressant de (re)découvrir que l’idée du bonheur est complexe, mais surtout très personnelle

 

Qui sont les auteurs ?

Christophe André est médecin-psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne (Paris). Chargé d’enseignement à Paris-X, il est l’auteur de nombreux livres de psychologie à destination du grand public. Parmi ceux-ci : Vivre heureux (2003), De l’art du bonheur (2006), Les États d’âme, un apprentissage de la sérénité (2009), Et n’oublie pas d’être heureux (2014).
Martin Steffens est agrégé de philosophie et professeur en classes préparatoires. Conférencier, chroniqueur, il est l’auteur de Petit Traité de la joie (2011), Vivre ensemble la fin du monde (2012), La Vie en bleu (2014) ainsi que d’études approfondies sur Nietzsche et Simone Weil.

 

Source : « Qui nous fera voir le bonheur ? », de Christophe André et Martin Steffens, Le Passeur éditeur

« L‘homme est comme un marcheur qui,

à travers les déserts de la vie,

a soif d’une eau vive, jaillissante et fraîche,

capable de désaltérer en profondeur

son désir intime

de lumière, d’amour, de beauté et de paix« 

 

__________
Pape François, discours en mai 2013

Recherche intérieure, spiritualité, quête de sens…

Des managers et des dirigeants ont transformé leur approche des affaires unidimensionnelle en approche plus humaine, associant performance économique et impact social. Comment ? Avec la méditation et l’engagement humain.

La méditation est une pratique de sagesse simple et profonde. Et elle est adoptée par un nombre croissant de décideurs.

Comment ils méditent, sans risquer de la transformer en un outil d’efficacité ou un simple remède anti-stress ?

Comment comprendre que nous ne choisissons pas la manière dont la méditation va nous changer, mais qu’il faut être à l’écoute de la manière dont elle oeuvre en nous ?

Ces décideurs qui méditent et s'engagent, Un pont entre sagesse et businessL’auteur, Sébastien Henry, nous livre ses réponses, dans cette plongée dans la vie professionnelle des décideurs en entreprise, en politique en dans l’enseignement supérieur.

C’est pourquoi son nouveau livre « Ces décideurs qui méditent et s’engagent » décrit clairement les avantages de cette technique, « un pont entre sagesse et business », et en explique les raisons neuroscientifiques.

Ce livre, enrichi par des entretiens avec 60 décideurs à travers le monde, donne des indications sur ce qui peut être retiré de la méditation et le parcours qui attend les décideurs. Sans être un guide d’initiation à cette pratique, il propose de nombreux exercices.

Bien plus qu’une technique de gestion du stress, la méditation leur permet de développer un leadership inspirant, qui associe sérénité, créativité, présence, connaissance de soi accrue, compréhension plus fine des collaborateurs et prise de décision plus juste et plus rapide. La méditation propose aussi un cheminement invitant à redéfinir son rôle en tant que décideur et la place de son égo.

Elle peut notamment devenir la source d’un engagement à inventer de nouvelles formes de business qui répondent aux défis sociaux et environnementaux actuels.

Pratique, bourré de cas réel vécus, terre à terre, inspirant, on trouve dans cet ouvrage des clés pour commencer ou poursuivre une pratique laïque fondée sur des siècles de recherche spirituelle.

Et devenir un meilleur décideur.

Voici un extrait du sommaire :

Préfaces de Matthieu Ricard et Thierry Marx.

Introduction
Plus qu’un effet de mode, un pont entre sagesse et business qui prend forme ?
Une pratique simple et profonde, abordable de façon laïque
Quand les décideurs rencontrent la méditation: entre enthousiasme et frustration
De la pratique régulière au leadership inspirant
Un transformation intérieure qui invite à repenser son rôle de décideur
Des carrières qui traduisent un engagement et font évoluer le monde de l’entreprise
Vers un seuil critique de décideurs conscients et engagés qui répondent aux défis du monde
Conclusion

L’auteur, Sébastien Henry est chef d’entreprise et coach de dirigeants et formateur en management. Il est l’auteur de « Emotional intelligence and leadership in Asia » chez Wiley et de « Quand les décideurs s’inspirent des moines » chez Dunod. Il parle 6 langues, dont le chinois et le japonais.

Pour aller plus loin sur ce passionnant sujet :

http://business.lesechos.fr/directions-generales/0203593658644-la-meditation-dans-l-entreprise-sagesse-creativite-bien-etre-au-travail-101091.php
« Quand les décideurs s’inspirent des moines, 9 principes pour donner du sens à votre action », de Sébastien Henry, aux éditions Dunod aussi.
« Connectez-vous à vous-même. Une nouvelle voie vers le succès, le bonheur », de Chade-Meng Tan, édition Belfond

 

Source: « Ces décideurs qui méditent et s’engagent, Un pont entre sagesse et business« , de Sébastien Henry, Collection Stratégies et Management, édition Dunod